Les déchets électroniques s’accumulent et se recyclent peu.

Les objets électroniques sont de plus en plus nombreux dans notre quotidien. Téléphones, télévisions, ordinateurs etc., sont autant de déchets difficiles à recycler lorsqu’ils sont mis au rebut. Selon un article du site notre-planète.info, seuls 20% de ces objets ont été recyclés en 2016 alors que le total représentait plus de 44 millions de tonnes dans le monde.

Les Nations Unies appellent les pays à une meilleure gestion de leurs déchets, qui représentent une valeur totale de 55 milliards de dollars. Le recyclage des objets électroniques permettrait de récupérer des composants de grande valeur car contenant de l’or et autres métaux rares ou précieux, réduisant ainsi l’exploitation minière et ses effets néfastes sur l’environnement.

En outre, ces déchets sont, de par leur composition, hautement dangereux pour la nature, et il est nécessaire de les collecter afin qu’ils ne s’amoncèlent sur des décharges à ciel ouvert. C’est ce que proposent des organismes comme Eco-systèmes en France, qui se chargent du ramassage et du traitement des déchets électroniques.

Si l’obsolescence programmée, bien que rendue illégale en France, est en grande partie responsable de l’augmentation du nombre des déchets électroniques, il convient également de responsabiliser les consommateurs dès l’achat de ces objets, et de les sensibiliser à leur impact sur l’environnement.

odio ut consectetur sit sed Sed risus. Curabitur elit. commodo ultricies in