L’éducation, un puissant allié contre la malnutrition

La faim touche 795 millions de personnes dans le monde, soit 1 personne sur 9 selon le Programme Alimentaire Mondial, tandis que l’obésité concerne 650 millions d’adultes selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé). Ce sont là deux conditions extrêmes qui ont des conséquences néfastes, voire mortelles, sur la santé humaine et il est crucial d’y remédier.

Dans un article publié sur son site internet, l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) revient sur la manière dont l’éducation permet de lutter contre la malnutrition, surtout auprès des plus jeunes.

A un âge où les enfants construisent leurs repères sociaux et individuels, leur apporter une éducation nutritionnelle de qualité permet de les informer sur leurs besoins alimentaires. Les équipes pédagogiques sont à même de proposer des activités ludiques sur ce thème et d’encourager les jeunes à des habitudes alimentaires saines et équilibrées.

Par ailleurs, de nombreux établissements scolaires proposent des repas garantissant la bonne santé des enfants et leur bien-être nutritionnel. Les familles les plus défavorisées y voient souvent une raison de plus de scolariser leurs enfants ; et pour tous, il s’agit là d’un moyen pour les jeunes d’avoir accès à des apports nutritionnels suffisants.

L’éducation constitue donc un moyen efficace d’atteindre l’objectif « Faim Zéro » des Nations Unies en inscrivant durablement des valeurs et des pratiques alimentaires saines et durables.

odio consectetur pulvinar Lorem libero efficitur.