La Chine ne traitera plus les déchets plastiques du Royaume-Uni

Depuis 2012, le Royaume-Uni a expédié en Chine et à Hong-Kong plus de 2,7 millions de tonnes de déchets plastiques afin qu’ils y soient recyclés. Or, selon un article paru sur le blog de Greenpeace, la Chine a annoncé arrêter l’importation des ordures britanniques dès le début de l’année prochaine, mettant en difficulté les usines de recyclage sur le territoire anglais.

Si le Royaume-Uni collecte bien les déchets recyclables, ceux-ci sont si nombreux que les structures manquent pour les traiter dans leur totalité. La décision de Pékin et sa mise en œuvre très rapide est un casse-tête pour le Royaume-Uni dont les budgets et les infrastructures ne permettent pas, dans l’immédiat, de rapatrier le traitement de ses ordures.

Ainsi, les exportations vers d’autres pays comme le Vietnam ou la Malaysie ont explosé, mais cela ne résout pas le problème de la prolifération des déchets plastiques. En effet, le véritable effort consisterait à réduire drastiquement le volume de déchets produit par les foyers britanniques. L’Union Européenne déplore, par ailleurs, le manque de transparence dans le traitement des déchets exportés, ce qui laisse soupçonner qu’ils ne seraient pas bien recyclés, voire même brûlés ou enterrés. La volonté de préserver la planète et d’avoir un développement plus durable doit s’accompagner d’actions individuelles concrètes dans ce sens afin de limiter la pollution et ses effets sur la nature.

pulvinar vulputate, dolor. facilisis Aliquam mi, accumsan id